Un fonds d’indemnisation pour capter les 123 millions d’euros de Habré (victimes)

  • Source: : SenewebNews-RP | Le 03 juillet, 2017 à 12:07:23 | Lu 3929 fois | 4 Commentaires
content_image

Hissene Habré

Les victimes de l’ancien président tchadien Hissène Habré, misent sur la création d’un fonds d’indemnisation pour capter les 123 millions d’euros pour lesquels Habré a été condamné. La question s’est invitée ce 3 juillet au 129e sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine(Ua), soit deux mois après la condamnation à perpétuité de l’ancien chef de l’Etat du Tchad, par les Chambres africaines extraordinaires. Membre de la Commission internationale de justice, Reed Brody estime que «Si l’Ua parvenait à restituer l’argent aux victimes de Hissène Habré, elle frapperait un grand coup».

Dans un entretien publié dans le magazine Jeune Afrique, il se fait le porte-voix des victimes. «L’argent, indique-t-il, n’était pas le but de notre combat, mais c’est quand même important. La plupart des victimes sont très pauvres donc, bien sûr, elles aimeraient recevoir l’indemnisation qui leur est due. Un fonds doit être créé par l’UA pour cela, il doit être alimenté par les contributions des États mais surtout par des avoirs de Hissène Habré. Il devient urgent que ce soit fait», insiste-t-il dans les colonnes du site panafricain.


Auteur: SenewebNews - SenewebNews-RP






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (4)


Discours Sur La Citoyenneté En Juillet, 2017 (12:45 PM) 0 FansN°: 1
A quand le gentleman agrement qu'il nous faut pour notre conservation.





«Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun, s'unissant à tous, n'obéisse pourtant qu'à lui-même, et reste aussi libre qu'auparavant.»



Enfin, chacun se donnant à tous ne se donne à personne; et comme il n’y a pas un associé sur lequel on n'acquière le même droit qu'on lui cède sur soi, on gagne l'équivalent de tout ce qu'on perd, et plus de force pour conserver ce qu'on a.



«Chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la suprême direction de la volonté générale; et nous recevons en corps chaque membre comme partie indivisible du tout.»



le Grand Marabout J J Rousseau.
Anonyme En Juillet, 2017 (12:53 PM) 0 FansN°: 2
Pauvres victimes , combien de temps faut il encore attendre ,pourquoi pas une participation de Déby comme lors du procès , si cette condamnation se réduit à une incarcération cela veut vient allonger la liste des plus faibles qui donnés victorieux dans leur procès ne voient pas la couleur du gain financier
Diouf Dans Pensées Du Jour En Juillet, 2017 (12:57 PM) 0 FansN°: 3
un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres



n'est pas victime mais complice." Geoge ORWELL.
Anonyme En Juillet, 2017 (14:21 PM) 0 FansN°: 4
il y a belle lurette que ce sanguinaire dictateur a "exporté" son magot , à la barbe de sa population. tout comme le tas d'or du soldat Karim !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com