Mandat d'arrêt attendu contre Puigdemont dans la journée

  • Source: : Reuters | Le 03 novembre, 2017 à 13:11:33 | Lu 1901 fois | 1 Commentaires
content_image

Carles Puigdemont, le nouveau chef du gouvernement catalan

La juge de l‘Audience nationale espagnole Carmen Lamela devait émettre vendredi un mandat d‘arrêt européen contre l‘ancien président catalan Carles Puigdemont, actuellement en Belgique, poursuivi pour sédition, rébellion et détournement de fonds publics, a-t-on appris de source judiciaire. Quatre autres anciens membres de l‘exécutif catalan également en Belgique devraient aussi faire l‘objet d‘un mandat d‘arrêt. Les autorités belges auront trois mois pour se prononcer.

L‘un des neuf ex-membres de l‘ancien exécutif catalan incarcérés jeudi à Madrid, Santi Vila, devait sortir de prison après s’être acquitté d‘une caution de 50.000 euros. Contrairement aux autres ex-dirigeants catalans qui ne bénéficient pas de cette mesure de remise en liberté sous caution, notamment l‘ancien vice-président Oriol Junqueras, Santi Vila avait démissionné de l‘exécutif régional avant le vote de la déclaration unilatérale d‘indépendance par le Parlement catalan, le 27 octobre. Il prône depuis une solution négociée avec le gouvernement espagnol.

Son passeport a cependant été confisqué et il devra se soumettre à un contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire et obligation de pointer tous les quinze jours au tribunal le plus proche de son domicile. Santi Vila entend toutefois être le chef de file des candidats du Parti démocrate de Catalogne (PdeCat), la formation de Puigdemont, aux élections régionales du 21 décembre convoquées par le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Puigdemont et les quatre derniers membres de l‘ex-Generalitat qui n‘ont pas répondu à la convocation de l‘Audience nationale se sont rendus à Bruxelles à la suite de la mise sous tutelle de la région par Madrid, quelques heures seulement après la déclaration unilatérale d‘indépendance.

MANIFESTATIONS

L‘ex-présidente du parlement régional, Carme Forcadell, et cinq autres députés qui siégeaient au bureau de l‘assemblée catalane ont été entendus jeudi par le Tribunal suprême, qui a accepté leur demande de report de l‘audition au 9 novembre. Leurs cas sont examinés par le Tribunal suprême du fait de l‘immunité parlementaire dont ils bénéficient.

Une large partie de la classe politique catalane et des organisations de défense des droits de l‘homme ont déploré les initiatives judiciaires de Madrid et des milliers de personnes ont manifesté jeudi soir dans plusieurs villes de Catalogne, notamment devant le Parlement régional à Barcelone. Les fissures apparues le week-end dernier au sein du camp indépendantiste semblent avoir été en partie comblées après l‘incarcération des anciens membres de l‘exécutif. Les formations politiques membres de la coalition sécessionniste Junts Pel Si (Ensemble pour le oui) ont jusqu‘au 7 novembre pour dire si elles se présenteront unies le 21 décembre.

Selon un sondage publié cette semaine, Junts Pel Si remporterait les élections avec 35,2% des voix et pourrait avoir une majorité au parlement local en s‘alliant avec le parti d‘extrême gauche CUP, comme dans l‘assemblée dissoute. Le gouvernement espagnol a déclaré vendredi que dans ce cas il n‘aurait pas d‘autre solution que de dialoguer avec la nouvelle majorité, dans le cadre de la loi.

“Nous pouvons à nouveau offrir des possibilités de dialogue pour trouver un arrangement afin de faire coïncider les aspirations des Catalans à plus d‘autonomie et, même, on peut penser à une modification de la Constitution”, a dit le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, au quotidien français Le Figaro. “Certains évoquent l‘idée d‘aller vers un modèle fédéral pour donner plus d‘autonomie aux régions, y compris financièrement. Si on modifie la Constitution, peut-être que l‘on pourrait s‘approcher du statut de 2010”, a-t-il ajouté.

avec Jesus Aguado et Paul Day à Madrid; Guy Kerivel pour le service français


Auteur: Reuters - Reuters






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Viva Espana En Novembre, 2017 (20:23 PM) 0 FansN°: 1
Qu'ils soit capturé et envoyé à "NDOUKOUSSINE" où il mérite de vivre pour longtemps ce connard nous a fait tremblé de peur nous qui vivons en Espagne pour peu il allait créer une guerre civile. En plus il n'a même pas les couilles pour assumer! Un lâche, un fuyard

Un vrai doméram quoi!

VIVA ESPANA

 :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo:  :rigolo: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com