Mali : report du référendum sur la révision de la Constitution

  • Source: : Webnews | Le 23 juin, 2017 à 15:06:01 | Lu 4155 fois | 4 Commentaires
content_image

Le président Ibrahim Boubacar Keïta, le 29 octobre 2015.

Le référendum sur la révision de la Constitution malienne, qui devait être organisé le dimanche 9 juillet prochain, a été repoussé sine die. L’annonce a été faite à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 21 juin.

Finalement, le scrutin n’aura pas lieu. En tout cas pas à la date prévue. « Le Conseil des ministres a décidé du report à une date ultérieure du référendum, initialement prévu pour le 9 juillet 2017 », a annoncé le gouvernement malien ce mercredi 21 juin, sans donner de date de report.

Plusieurs raisons ont conduit au report de cette révision très critiquée au sein de la société civile malienne et de l’opposition. La première est la forte mobilisation des opposants. Samedi 17 juin, plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Bamako au cri de « Non à la révision de la Constitution ». Les détracteurs du texte proposé considèrent notamment que la réforme conduirait à un renforcement déséquilibré des pouvoirs du président.

Ce texte codifie les dérives autoritaires observées ces dernières années et renforce les pouvoirs du président de la République

« Ce texte codifie les dérives autoritaires observées ces dernières années et renforce les pouvoirs du président de la République », accuse ainsi Tiébilié Dramé dans une interview accordée à Jeune Afrique le 16 juin. Le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena) pointe notamment la perspectives de prérogatives présidentielles élargies pour la nomination du Premier ministre, des membres et du président de la Cour constitutionnelle ou encore des membres du Sénat. « L’hyper-présidentialisation et la personnalisation du pouvoir à outrance : voilà ce qu’on veut codifier à travers ce projet de révision constitutionnelle », résume l’opposant.

Craintes d’un vote impossible dans certaines régions

Autre critique portée par les opposants à la réforme constitutionnelle : la difficulté, voire l’impossibilité d’organiser le scrutin dans certaines régions du pays en raison de l’insécurité qui y règne. « Notre Constitution actuelle stipule qu’un référendum ne peut être organisé s’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire, or cela est aujourd’hui le cas dans plusieurs zones du pays », estime ainsi Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie et chef de file de l’opposition.

Des critiques qui, toutes, figurent dans l’argumentaire d’une requête déposée le 16 juin dernier devant la Cour constitutionnelle. Les députés qui ont formulé la requête jugent que le texte constitue un « grave recul par rapport aux acquis démocratiques du peuple malien » et demandent que la loi qui devait être soumise à référendum soit déclarée « inconstitutionnelle ».

Pour les thuriféraires du projet de révision constitutionnelle, au contraire, la réforme n’a que trop tardé. Une nécessaire évolution institutionnelle renforcée par la situation du pays. Selon les promoteurs de la révision constitutionnelle proposée, celle-ci est en effet censée permettre d’accélérer l’application de l’accord de paix dans le Nord du Mali, notamment grâce au rôle accru qui serait confié aux collectivités territoriales.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme En Juin, 2017 (16:18 PM) 0 FansN°: 1
Nos hommes et femmes politiques sont des nuls. Après avoir commandé un avion IBK veut jouer avec la constitution. Que fait il pour le quotidien des citoyens et pour l'Afrique de l'Ouest ?
Iso En Juin, 2017 (06:08 AM) 0 FansN°: 2
Référendums dans tous les pays francophones de l Afrique , durant la même période. Coïncidence qui invite a la réflexion. est-ce une décision imposées à nos états?
Les Maliens Sont Des Cons ! En Juin, 2017 (10:45 AM) 0 FansN°: 3
Bande de cons de maliens: votre pays est en guerre, vos forces de sécurités sont incapables de juguler la menace, et votre gros porc de président pense à modifier la constitution ! Quelle bande d'ânes battés !

 :rigolo: 
Reply_author En Juin, 2017 (11:15 AM) 0 FansN°: 1
toi t'es un âne. les maliens ne sont pas responsables de la bêtise de leurs leaders. es-tu responsable de macky, niasse and co.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com