Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

« N'insultez pas et ne répondez pas aux insultes »: Une « MackyAttitude », of course !

Posté par: Alioune badara NIANG| Samedi 07 mars, 2015 16:03  | Consulté 1711 fois  |  2 Réactions  |   

Chouette ! Et il faudra que les détracteurs s’y fassent. Sans vouloir surjouer un optimisme béat, le constat est là : Le Président Sall ne cède (ra) à aucune provocation, pas même celle mensongère et abracadabrantesque qui l’accuse de « mangeur de chair humaine » (On ne sait pas encore si c’était de l’humour mal placé ou le fond de la pensée de son auteur. C’est une conception brutale de la liberté d’expression) et mieux choisit d'ignorer cette marée de boue (de sang !) dans laquelle tentent de l’attirer maladroitement ses opposants insulteurs publics à tue-tête et grandiloquents (euphémisme !). Quand comprendront-ils qu’on ne peut abattre un adversaire en le salissant ?

Loin d’être une habilité tactique pour n’insinuer qu’il fait mine de ne rien sentir, même s’il entend tout mais uniquement le bon sens de la probité en politique, Macky Sall a naturellement bien pensé d’inviter tous ceux qui se réclament de lui, à ne pas faire de vagues et surtout à ne pas perdre le contrôle de leurs paroles, de leurs écrits, bref d’adopter une posture respectueuse. Et aussi de n’avoir du temps que pour l’Action. C’est ce type d’attitude qu’on lui connait depuis toujours et qu’on attendait de sa part. Pas moins. Bien sûr, cette invite du Président de la République à sa famille politique prend en compte la mesure de la réalité, « peuplée » de propos vulgaires d’opposants paumés plus à plaindre qu’autre chose (déjà !), d’attaques vaines et non de débat. Cela démontre encore qu’il est résolument inscrit dans une logique d’apaisement. Toute son énergie est employée à travailler pour l’émergence du pays, à créer des harmonies dans la société sénégalaise car très conscient que seul un climat moins agité peut lui permettre d’asseoir sa position de chef de l’Etat en titre, gardien en principe des institutions et de l’unité de la nation.

Oh combien il a raison, incontestablement. Et il est clair que si la polémique, voire la distribution de baffes était son fort , il n’y aurait pas eu toutes ces réalisations à son actif : la baisse des impôts, la baisse du loyer, la baisse du prix des denrées de première nécessité, les bourses familiales, la gratuité des soins pour les enfants de zéro à cinq ans, la gratuité de la césarienne, la gratuité de la dialyse, la couverture maladie universelle, l’Université de Diamniadio, l’Université du Sine Saloum de Kaolack, les infrastructures routières, l’autoroute ILA Touba, les ponts, le port maritime de Ndakhonga, la centrale électrique de Boutoute, les stades, les bateaux pour la liaison Dakar-Ziguinchor, les hôpitaux sans oublier le plan Sénégal émergent qui va servir de catalyseur de toutes les énergies utiles. C’est dire donc que chaque citoyen sénégalais peut se poser la question de la part qu'il peut prendre à l’émergence du pays, de la nation.

C’est un fait entendu, l'insulte n'est d'aucune utilité au débat démocratique, et c’est une raison suffisante pour que Macky Sall souhaite la voir disparaître. Ne pas avoir le même avis que quelqu'un n'oblige en rien à l'insulter, sous aucun prétexte, y compris celui de la provocation. Cela n'appelle que le mépris et l'ignorance. Au-delà de cette considération, l'insulte, de par son caractère émotionnellement impliquant, fait perdre la rationalité aux débats. Nombre de débats, politiques ou autres dans ce pays, ont été minés par le mépris qui y règne.

A ce propos et d'actualité, on le dit : Il y n’a pas d’opposition républicaine au Sénégal ! Au regard de l’évolution de la situation sociopolitique nationale marquée par les moults apories et autres insolubles contradictions (doux euphémismes !) d’un segment de la minorité politique et aussi par leurs chantiers anti démocratiques: débarquer le Président Sall avant le terme de son mandat et libérer par la rue le « fils de », nous sommes même tentés de croire sans rire que les « sorties de piste » se poursuivront avec des zestes habituels d'agressivité, de suffisance et surtout de condescendance. Inexorablement ! La tuile ? OUI, sans doute.

L'affolement gagne les rangs de ces apparatchiks ni recommandables ni fréquentables qui vont sans doute redoubler d’ardeur avec l’imminence du verdict de la CREI et donc prêts à tout, TOUT si leur futur « SG » Secrétaire Général de Parti est condamné ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette prétendue opposition réunie autour du Parti Démocratique Sénégalais (qui n’est démocratique que de nom), véritable radeau pourri à la dérive, et tristement composée d’un ramassis d’incapables drivés (plus pour longtemps) par un pyromane voyoucrate octogénaire et néo spécialiste en anthropophagie (qui a peur de se retrouver dans la situation du docteur Frankenstein, victime de la créature inventée par lui-même), qui nous divertit depuis plus de deux ans, à faire croire que c’était bien mieux lorsqu’ils étaient aux affaires, continuera de se vautrer dans l’insulte pour « s’opposer » au régime du Président Sall. Mais devrions-nous vraiment nous en étonner quand chaque jour qui passe nous apporte la preuve qu’affabuler, diffamer et surtout insulter sont des gages de longévité dans le cirque ambulant qui nous tient lieu de débat politique (ou de politique politicienne) ? Zest !

Damned ! Ces « voyous de la République » ont fait de la médisance leur spécialité, qui se résume à dire du mal de Macky Sall et à proférer des insultes à l’endroit de sa famille et à son égard lui-même. Il est leur cible unique mais pour autant en capitaine courage, il n’endosse pas le rôle de victime. Au contraire, il est un Président en action qui fait normalement son travail ou la tâche qui lui est confiée par les sénégalais. Il essaie de faire du Sénégal une espérance plutôt qu’une nostalgie. Malheureusement la seule occlusion nécessaire qui attend ses opposants, c’est celle des mâchoires car il leur faudra se serrer les dents pendant un bon moment encore ! Jusqu’en 2017….

Voilà ce qui arrive lorsqu'on « insulte » trop et que l'on fait trop de vent et que l'on trompe le monde, plus personne ne vous croit, ne vous respecte. Ces détracteurs sont en mal d’arguments et surtout dans la merde, ils y sont déjà et depuis fort longtemps. On peut s’étonner qu’ils s’y complaisent bon gré mal gré, dans l’attente hypothétique de voir arriver le fameux ascenseur de la baraka. Mon œil, qu’ils y restent !

Mais pas de mise en cause personnelle même s’il s’agit d’un naufrage d’Hommes rongés par l’amertume de la perte du pouvoir et de la mesure de réédition des comptes qui épingle leur mauvaise gestion. Ceux qui dénigrent en permanence le travail de Macky Sall portent une lourde responsabilité. Ne pas reconnaître et voir les signes de leur déchéance qui sont plus que palpables, c’est être pire qu’un aveugle. Il faut absolument qu’ils changent de tonalité.

L’invite du Président Sall à bannir l’insulte de l’espace politique tombe comme le meilleur cadeau offert aux femmes mamans qui sont plus visées par le phénomène, en cette veille de 08 Mars, journée qui leur est dédiée. D’ailleurs, profitons-en pour leur demander  Pardon !

aliounebadaraniangjunior@gmail.com

 L'auteur  Alioune badara NIANG
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Xeme En Mars, 2015 (18:43 PM) 0 FansN°:1
Et qui disait en Juillet 2011 que Wade a recruté des mercenaires pour tuer des sénégalais ?
Et qui disait à Wade: "Moi, j'ai pas une épouse blanche, j'ai pas d'enfants blancs" ?*
Macky, j'ai dit et je répète: "Une peinture médiatique et rien d'autre". Le jour où la peinture disparaîtra, ce qui apparaîtra ne sera pas beau à voir.
Saad Bou En Mars, 2015 (22:04 PM)0 FansN°: 2281702
C'est un fait que cela ait pu être dit mais n'était-ce pas là une réponse aux propos que ton champion a bien pu tenir ? Sa dernière sortie indigne pour décrédibiliser Macky est bien entendu excusable ? Mais oui, que ne ferait-on pas pour son fils ? En quoi la dignité d'un fils est-elle supérieure à la dignité des autres fils Idrissa SECK et Bara TALL pour ne citer que ces deux là ? Ah, je vois, c'est la chair de sa chair et cela légitimise tous les excès n'en déplaise à la société bienpensante qui n'a pas compris cette subtilité ? Oui ne reculer devant rien ni même la peur de faire l'apologie de l'esclavage alors qu'on a dépensé et escroqué les sénégalais pour sa foutue statue à l'utilité si douteuse. Ce qui chagrine le plus c'est l'élargissement du champ de combat et des cibles. Qu'il soit en colère contre Macky peut se comprendre, mais qu'il s'en prenne à l'ensemble des sénégalais qui acceptent -il oublie que c'est en âme et conscience qu'il est élu contre lui- que lui Macky soit au dessus d'eux et que ni lui ni son fis ne peuvent s'y résoudre alors qu'il caresse le rêve au comble du mépris confirmé de voir son Karim contre qui je n'ai rien du reste, puisse être au dessus de nous est d'une indécence qui frise le manque de respect. Nous a-t-il jamais respecté du reste ? Bien entendu, avec des supporteur comme toi, je me surprend à désespérer. Mais enfin, n'est ce pas ce tout qui fait le monde ?

Ajouter un commentaire

 
 
Alioune badara NIANG
Blog crée le 15/05/2014 Visité 201848 fois 75 Articles 2990 Commentaires 16 Abonnés

Posts recents
EQUIPE DU SÉNÉGAL DE FOOTBALL : LE PÉRIL CISSE !
Sévir (sans dérive), la vraie réponse au déconomètre des incivilités et de la délinquance
Halte à cette foutue violence qui ôte des vies, aussi fait couler beaucoup d’encre et de sang !
DE STAR A TSAR, DE BOOBA A BOBARD !
Vilainie, Vilenie !
Commentaires recents
Les plus populaires